Le Conseil syndical du Syndicat des enseignants du Togo (SET) est dans la tourmente.  Il vient d’annoncer, à travers le communiqué N°003/SET/CS du samedi 09 avril 2022, l’arrestation de trois (03) responsables du Syndicat, dans la nuit du vendredi 08 avril 2022, aux environs de 20h.

Le ministre de la Fonction publique, du travail et du dialogue social, Gilbert Bawara vient de compléter la liste des 137 enseignants exclus de la fonction enseignante en excluant 9 autres enseignants grévistes qui sont mis à la disposition de l’administration générale. Le Ministre a signé le mardi 5 avril 2022, un arrêté portant mesures administratives en ce sens portant leur nombre à 146.

Le Syndicat des enseignants du Togo (SET), malgré les sanctions infligées  par le Ministre de la Fonction publique, du travail et du dialogue social, Gilbert Bawara à 137 enseignants grévistes membres de ce Syndicat, après les grèves des 24 et 25 mars 2022 et des 29, 30 et 31 mars, ne recule pas. Le Syndicat a de nouveau lancé un mot d’ordre de grève ce vendredi 1er avril, pour les 4, 5, 6 et 7 avril prochains.

Les sanctions commencent par tomber après les grèves des 24 et 25 mars et des 29, 30 et 31 mars 2022 du Syndicat des enseignants au Togo (SET), comme annoncé par le Ministre des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, Prof. Dodzi Komla Kokoroko et son collègue de la Fonction publique, du travail et du dialogue social, Gilbert Bawara. Ce dernier notamment, à travers un arrêté signé ce mercredi 30 mars 2022, a acté l’exclusion de 137 enseignants du cadre des fonctionnaires de l’enseignement.

Le Syndicat des enseignants du Togo (SET), malgré les sanctions annoncées par le Ministres des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, Prof. Komla Dodzi Kokoroko contre les enseignants grévistes des 24 et 25 mars 2022, annonce une nouvelle grève, pour les 29, 30 et 31 mars prochains.

Dans le cadre de la politique de proximité et de renforcement des équipements scolaires, le Ministre des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, Prof. Komla Dodzi Kokoroko et ses collègues de la Sécurité et de la Protection civile, Général de Brigade Damehame Yark, de la Communication et des médias, Prof. Akodah Ayéwoadan Akodah, de l’Eau Bolidja TIEM et Bouraïma Kanfitine TCHEDE-ISSA de l’Aménagement du territoire, ont échangé le samedi 26 mars 2022, à Dapaong, dans la région des Savanes, avec la communauté éducative. Une occasion également pour les émissaires du gouvernement, de procéder à une remise d’importants lots de matériels informatiques aux différents établissements scolaires de la région. Au cours de la rencontre, le Ministre Kokoroko est revenu sur les efforts faits par le gouvernement dans le secteur éducatif en faveur des enseignants et des élèves. Le Président de l’Université de Lomé n’a pas passé sous silence, la grève des 24 et 25 mars 2022 à l’initiative du Syndicat des enseignants du Togo (Togo) et celle de 2021 initiée par la FESEN. Si la grève de la FESEN a connu des fortunes diverses entrainant des sanctions du côté des Directeurs d’établissements scolaires et autres enseignants, celle du SET ne sera pas épargnée. D’ailleurs, Prof. Komla Dodzi Kokoroko a dit, depuis la région des savanes, que le fleuve Oti lui a permis avec une météo « assez intéressante », « de préparer » et de « tirer » ses « premiers missiles ».