Plus rien ne semble arrêter les enseignants, membres du Syndicat des Enseignants du Togo (SET) dans leur détermination à vouloir observer deux jours de cessation de travail, les 24 et 25 mars 2022. Un nouveau mot d’ordre de grève a été déposé sur la table du Ministre de la Fonction publique, du travail et du dialogue social, Gilbert Bawara, le mardi 22 mars 2022.

Le Syndicat des enseignants du Togo (SET) veut observer deux jours de grève, les 24 et 25 mars prochains. Dans un communiqué rendu public le mardi 22 mars 2022, le gouvernement a rappelé que, conformément aux lois et règlements en vigueur au Togo, « aucun syndicat professionnel légalement constitué n’est enregistré à ce jour auprès des services compétents de l’Etat sous la dénomination » du Syndicat des enseignants du Togo (SET). En se basant sur l’existence illégale du Syndicat et du caractère illégal du préavis de grève, le gouvernement tout en affirmant rester disponible pour poursuivre le dialogue et la concertation avec tous les acteurs du système de l’éducation, prévient que les organisateurs de la grève et ceux qui vont la suivre, « s’exposent aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur ».

Page 3 sur 3