Moissons diverses pour le SET : licenciement, exclusion temporaire, rétablissement des enseignants grévistes

mardi 26 avril 2022 736
Gilbert Bawara (photo), Ministre de la Fonction publique, du travail et du dialogue social Gilbert Bawara (photo), Ministre de la Fonction publique, du travail et du dialogue social

Des enseignants grévistes, membres du Syndicat des enseignants au Togo (SET) ont connu des moissons diverses après des grèves répétitives observées. Par quatre différents arrêtés signés le lundi 25 avril 2022, le Ministre de la Fonction publique, du travail et du dialogue social, Gilbert Bawara, sur avis et recommandations d’un conseil de discipline, a licencié 26 enseignants, rétablit 26 et révoqué 86 autres.

En se référant à la décision prise par le Ministre Bawara, 26 enseignants stagiaires composés de 18 professeurs des collèges d’enseignement général et 8 instituteurs reversés dans la fonction publique récemment ont été licenciés.

Il leur est reproché des manquements graves aux lois et règlements en vigueur et aux normes d’éthique et de déontologie régissant les fonctionnaires notamment des actes d’incivisme notoire, d’incitation à la violence, à la désobéissance et à la révolte ainsi que des agissements à eux imputables ayant entrainé des perturbations et troubles en milieu scolaire et dans certaines localités.

A ceux-ci, s’ajoutent 26 autres professeurs autres de collèges d’enseignement général qui sont temporairement exclus de leur fonction pour une durée de trois mois sans traitement pour manquements professionnels.

Par contre, 26 autres enseignants ont été rétablis après être reversés dans la fonction publique. Il s’agit de huit (8) professeurs des collèges d’enseignement général, un (1) professeur d’enseignement adjoint d’éducation physique, et seize (17) instituteurs.

Toujours sous le coup de la loi, 86 autres enseignants grévistes dont 5 professeurs d’enseignement général, deux autres professeurs d’enseignement technique de la même catégorie sont révoqués de la fonction publique sans suspension des droits à la pension pour manquements graves aux lois et règlements et aux normes d’éthique et de déontologie régissant les fonctionnaires.

Ils sont accusés « des actes d’incivisme notoire, d’incitation à la violence, à la désobéissance et à la révolte ainsi que des agissements à eux imputables ayant entrainé des perturbations et troubles en milieu scolaire et dans certaines localités ».


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_newslinen/html/com_k2/templates/default/item.php on line 314