Education: Le Syndicat des enseignants du Togo effectue la rentrée du 19 avril avec une grève de 72heures Featured

dimanche 17 avril 2022 842

Les enseignants, membres du Syndicat des enseignants du Togo (SET), ne fléchissent toujours pas devant les sanctions des autorités et les missiles du ministre Kokoroko à leur encontre et même l’incarcération de trois (03) membres à la prison civile de Lomé, il y a quelques jours. Alors que la rentrée scolaire après les congés de Pâques est prévue pour le mardi 19 avril 2022, le SET annonce de nouveau, une grève de 72 heures, du 19 au 21 avril prochains, pour dit-on, réclamer de meilleures condition de vie et de travail.

Le mot d’ordre de grève, est contenu dans une lettre adressée au Ministre de la Fonction publique, du travail et du dialogue social, Gilbert Bawara, le 14 avril 2022.

« Une fois de plus, faute d’ouverture d’un cadre de discussion avec le syndicat qui porte les aspirations profondes des enseignants à la base, et se rapportant à notre préavis N°021/03/2022/SET du 9 mars 2022, plus précisément en son deuxième paragraphe, nous nous trouvons dans l’obligation de reconduire notre mouvement de grève dès la première semaine de la rentrée du 3ème trimestre », a écrit Ouyinnakou Talan, le Secrétaire du Conseil syndical du SET.

A la différence des autres courriers du SET qui porte toujours un accusé de réception, cette dernière lettre n’a pas visé au secrétariat du ministère de la fonction publique.

Selon le SET, le ministre aurait donné l’instruction de ne plus recevoir un courrier à caractère syndical. Une information qui n’est pas officiellement confirmée par les autorités.

Pour le Syndicat, suite à cette instruction donnée par le Ministre, par la même occasion, il l’informe que les journées de lundi, mardi et mercredi de la semaine suivante tout comme celles des semaines à suivre, « seront dorénavant retenues comme journées de grève » si leurs revendications « ne trouvent pas de satisfaction ».

Par ailleurs, les revendications du Syndicat n’ont pas évolué. Dans leur courrier envoyé au Ministre, les responsables du SET ont encore rappelé leur plateforme revendicative.

En ce qui concerne la plateforme revendicative des enseignants membres du SET, ils réclament « une prime mensuelle de logement (50.000 F au moins) pour tout enseignant sans distinction en référence à la réforme de l’enseignement de 1975 » ; « une prime annuelle d’éloignement par rapport au MEPSTA (minimum 300 f/km) ; « le recrutement d’enseignants volontaires exerçant ou ayant exercé dans un établissement public pendant 3 ans au moins et disposant des qualifications professionnelles requises » ; « une allocation de mutation (100.000F minimum pour les interrégionales et 60.000F pour les intra régionales) » ; « le respect et la considération dus à notre rang et statut ».


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /htdocs/templates/ts_newslinen/html/com_k2/templates/default/item.php on line 314
Last modified on dimanche, 17 avril 2022 13:26